RUGBY Landreau (FCG): "Trois victoires minimum pour le maintien"

Le manager du promu Grenoble, Fabrice Landreau, estime qu’il faut encore "trois victoires minimum" pour assurer le maintien en Top 14 de son équipe, 6e, qui reçoit Toulouse samedi.

Photo le Dauphiné Libéré

Photo le Dauphiné Libéré

Quels étaient vos objectifs en arrivant à Grenoble?
"Il fallait redonner un cadre de rugby général à l’équipe mais aussi un état d’esprit et des valeurs. Le troisième axe était aussi de développer les structures du club et l’ossature de l’équipe. Aujourd’hui, avec l’accession en Top 14 on a validé les différents axes préparatoires. L’équipe est montée crescendo. Nous avons été demi-finalistes de Pro D2 en 2011 et l’an dernier, nous avons accédé au Top 14 en terminant en tête avec 20 points d’avance sur le deuxième. Nous avons conservé notre assise avec le même groupe de joueurs et nous restons cohérents par rapport à ce que nous faisions en Pro D2".

Quel est le projet sportif grenoblois ?

"Il nous faut pérenniser notre place en Top 14 en améliorant nos infrastructures et notamment le stade Lesdiguières. C’est un gros travail qui est suivi par notre président Marc Chérèque pour développer ces installations et faire en sorte que Lesdiguières devienne un véritable lieu de vie afin de générer des retombées économiques".

Comment expliquez-vous la réussite de votre première moitié de saison ?

"Elle tient à plusieurs paramètres, et notamment celui du calendrier qui nous a été favorable dans la mesure où nous avons eu la chance d’affronter en début de saison les équipes classées en fin de tableau. A l’inverse, Mont-de-Marsan, un de nos concurrents directs pour le maintien, a joué les six premiers en début de Championnat. Nous avons pu jouer des matches dans nos cordes d’entrée et la victoire lors de la 1re journée à Bordeaux a bien lancé la saison. Par ailleurs, le FCG n’a pas changé sa ligne directrice en recrutant des vedettes. Au contraire, nous avons conservé les bases qui ont forgé le succès de notre réussite de la saison dernière: 80% des joueurs sont toujours là et les principes de jeu ainsi que l’état d’esprit sont également les mêmes que l’an passé".

Quelles sont les perspectives pour la suite de la saison ?
"Les perspectives à court terme sont d’assurer le maintien le plus vite possible. Il faut atteindre la barre de 45 points. Nous en avons 30. Nous avons donc fait les deux tiers du chemin. Il faut aller chercher ces 15 points qui nous manquent sur les 14 derniers matches, c’est-à-dire trois victoires minimum. C’est tout à fait réalisable. Si nous parvenons à 45 points, peut-être pourrons nous nous fixer un objectif intermédiaire".

Comment se présente ce match contre Toulouse ?

"Cette affiche, qui se jouera au Stade des Alpes, est excitante mais il y a aussi de l’inquiétude. Ce sera une belle rencontre pour laquelle les billets se sont déjà vendus il y a deux mois. Il y a une réelle émulation derrière le FCG. Tout le monde attend un exploit. Nous espérons offrir un beau cadeau de Noël à nos supporteurs. Nous craignons quand même la qualité du Stade Toulousain qui n’a plus perdu deux fois de suite depuis six ans"

Infos article

Notez l'article

par AFP le 20/12/2012 à 10:40

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés