Rugby FCG/Bouchet: "Oyonnax, c'est notre meilleur ennemi"

Dimanche, Grenoble reçoit Oyonnax au stade Lesdiguières. Un match de reprise compliqué pour les hommes de Fabrice Landreau. "On n'a pas le droit à l'erreur", dit le talonneur Laurent Bouchet. Mais quand je vois l'intensité des entraînements depuis le début de la semaine, c'est de bon augure".

"C'est le match de reprise, il faudra faire attention", se méfie Bouchet.

"C'est le match de reprise, il faudra faire attention", se méfie Bouchet.

Après deux semaines de pause, les rugbymen grenoblois ont repris le chemin de l'entraînement lundi. Une coupure qui fait du bien à tout le monde avant d'attaquer la seconde partie de la saison.
Loin d'être une partie de plaisir, le calendrier de Grenoble est tout simplement monstrueux. Oyonnax ce week-end, puis Aurillac à la maison, avant de partir à Carcassonne et à Mont-de-Marsan, et enfin Albi à Lesdiguières pour terminer ce premier bloc de 2012. Du lourd, du très lourd. Mais les hommes de Fabrice Landreau ont un avantage: ils sont premiers de la ProD2. Et ils comptent bien le rester. "Il faut garder notre stade comme une forteresse, il ne faut surtout pas qu'on laisse des points à domicile".

Grenoble a l'occasion de creuser l'écart


Pour le talonneur Laurent Bouchet, la première partie de la saison est une réussite grâce au "beau parcours" réalisé à la maison. Et ce dimanche face à Oyonnax, le FCG devra confirmer sa bonne forme. Mais gare, "c'est le match de reprise, il faudra faire attention, se méfie Bouchet. Oyonnax, c'est notre meilleur ennemi. Une équipe contre laquelle il n'est jamais facile de l'emporter". Pour preuve, Oyonnax a infligé un cinglant 26-0 à Pau lors de la dernière journée. "C'est une équipe bien en place, et ça risque d'être compliqué, ajoute le trois-quart Rida Jahouer. Il y aura beaucoup de combat, c'est certain".
Mais Grenoble a l'occasion de faire le trou en ce début de nouvelle année. En recevant par deux fois, le FCG peut faire le plein de points. Alors que dans le même temps, son dauphin Dax reçoit Bourgoin et file à Béziers, où Grenoble s'était imposé difficilement.

"Eviter la pression des phases finales"

Rida Jahouer estime que la bonne série grenobloise passera surtout par un état d'esprit irréprochable pour éviter une nouvelle désillusion. Pour le numéro 13, la seule belle place pour ce FCG serait celle de numéro 1. Une place qui permet l'accession directe en Top 14, et du coup, de zapper une fin de saison stressante. "Si on veut éviter la pression des phases finales, il faut tenir les équipes que l'on affronte. Et faire comme en ce début de saison: gagner contre nos concurrents directs". Ce que les hommes de Landreau réussissent plutôt bien en 2011/2012. "On n'a pas le droit à l'erreur", martèle Bouchet. Mais quand je vois l'intensité des entraînements depuis le début de la semaine, personne n'est démobilisé, et c'est de bon augure, j'espère, pour la suite".

Infos article

Notez l'article

par Louis André le 04/01/2012 à 14:04

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés