Flashmob (ou presque...) Grenoble : la jeunesse se passe "la corde au cou"

Ils avaient apporté "de quoi se pendre". Sans aller jusque-là, les jeunes réunis samedi après-midi place Saint-André voulaient surtout marquer les esprits pour "faire valoir les droits de la jeunesse". Sans potence mais avec un appareil photo et une image d'eux tous ensemble, la corde au cou, les poings liés. Soutenus par un crieur de rue lyonnais, ils n'ont peut-être pas rassemblé beaucoup de monde, mais l'enthousiasme était au rendez-vous....

Infos article

Notez l'article

par Dounia Hadni et Morgane Jacob le 24/11/2012 à 17:19

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés