cotisation financière des entreprises La taxe "honteuse" qui divise les entreprises et la Métro

C'est ce type d'affichettes qu'on pouvait voir cette semaine sur les vitrines échirolloises. Photo GreNews

C'est ce type d'affichettes qu'on pouvait voir cette semaine sur les vitrines échirolloises. Photo GreNews

"Honteux ! Jusqu'à +250% en 2012, la Métro étrangle les entreprises et les commerces", c'est ce que dénonce une campagne d'affichage dans certains commerces de la commune d'Échirolles. Objet de la critique : la Cotisation foncière des entreprises (CFE). Derrière cette campagne d'affichage, le groupe d'opposition UMP à Échirolles et plus particulièrement Magali Vicente, candidate aux dernières législatives."C'est surtout les grandes entreprises (avec un chiffre d'affaires supérieur à 100 000€) qui sont impactées par la hausse, mais les petits commerçants sont solidaires, justifie la conseillère municipale. C'est pourquoi nous leur avons proposé de mettre en vitrine cette affiche."

À cause de la CFE, la taxation des entreprises aurait augmenté de manière sensible en 2012 selon l'UMP et certains commerçants. Mais la CFE, qu'est-ce donc ? Il s'agit d'une taxe assise sur le chiffre d'affaires des entreprises. Issue de feu la taxe professionnelle, disparue en 2010. "Si on vous augmentait vos taxes de 25% alors qu'on a une inflation de 1,3%, que diriez-vous ?, demande Yannick Duron, opticien à Échirolles. "Je suis inquiet pour certains petits commerçants qui ne pourront pas survivre", dénonce celui qui est par ailleurs président de l'Union des commerçants du centre-ville d'Échirolles.

La Métro n'a pas gagné un euro


Le son de cloche est tout différent du côté de la Métro. Christophe Ferrari, vice-président chargé du Budget, rappelle : "Il faut regarder ce que les entreprises payaient en 2009 en taxe professionnelle et ce qu'elles ont payé en 2012. En réalité c'est une perte d'argent pour la collectivité ! Sur le mandat, cela aboutit a une baisse de 17 millions d'investissements."

Et l'élu PS de contester le point de vue selon lequel les très petites entreprises (TPE) seraient plus touchées par la hausse des cotisations. "Pour les 7437 entreprises ayant un chiffre d'affaires inférieur à 17 000€, la différence entre 2009 et 2012 est une baisse d'environ 260€", affirme-t-il, en s'appuyant sur les chiffres des services fiscaux. "Entre 2011 et 2012, la Métro n'a pas gagné un euro !" Selon les données fournies, près de 70% des entreprises de l'agglomération ont payé moins de taxes qu'en 2009. Ce sont les entreprises avec un chiffre d'affaires supérieur à 100 000€ qui ont connu des hausses, pouvant aller jusqu'à 600€.

C'est ce vendredi que la Métro votera le taux de CFE pour 2013. La grogne de l'opposition n'y aura rien changé. "Le taux sera le même que l'année dernière", annonce le vice-président de la Métro.

Infos article

  • 1 photo

Notez l'article

par Louis Colart le 17/01/2013 à 10:41

Vos commentaires

Les commentaires sont clos.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés