FOOTBALL/ligue 2 ACA/Salerno met les choses au point

En préambule de la présentation de Raphaël Caceres, nouvelle recrue en provenance de Dijon, Marcel Salerno, le président de l’ACA, a tenu à s’exprimer sur l’actualité de son club et sur sa parfaite entente avec Bernard Chaussegros, le président délégué. Les départs de Piéroni, Roufosse et Germany au Paris FC sous forme de prêt seraient à l'étude.

Marcel Salerno est revenu aux affaires ce matin, à l'occasion de la signature de Raphaël Caceres en provenance de Dijon (photo archives Angélique Surel)
Marcel Salerno est revenu aux affaires ce matin, à l'occasion de la signature de Raphaël Caceres en provenance de Dijon (photo archives Angélique Surel)

M. Salerno, vous voilà de retour aux affaires de l’ACA ?

« Mais je ne suis jamais parti ! J’étais un président en sommeil qui observait ce qui se passait à distance. J’étais parti car je ne supportais plus l’attitude des joueurs. Puis on m’a informé qu’elle avait changé, c’est pour cette raison que je me suis déplacé en Coupe de France à Mende. Et j’ai peut-être commis une erreur. Mais j’étais tellement malade à l’image de l’attitude affligeante en première mi-temps que je me suis senti obligé d’intervenir. »

Quelles sont vos relations avec Bernard Chaussegros, le président délégué ?

« Il n’y a pas l’ombre d’un nuage entre nous deux. Nous travaillons ensemble sur certains dossiers et je suis très satisfait de sa venue au club. Sa venue n’est pas le fruit du hasard. Nous avons appris à nous connaître et je me suis vite rendu compte que Bernard était un passionné de football, désireux de s’investir et étant originaire de la région. C’est vraiment important d’identifier localement le club. On ne m’a pas imposé Bernard Chaussegros, c’était un souhait de ma part qu’il nous rejoigne. »

Etes-vous en accord avec le projet qu’il a présenté au mois de décembre dernier ?

« J’ai donné ma bénédiction à ce projet et je trouve qu’il est très intéressant et cohérent. Je n’aurais jamais accepté qu’il soit présenté si je n’avais pas été d’accord. »

Regrettez-vous le départ de Robert Nouzaret ?

« Robert a décidé de prendre du recul et il faudrait être fou pour ne pas être déçu de ne plus avoir les conseils d’un sage du football qui ne réclamait aucune compensation financière. »

Vous venez de faire signer Raphaël Caceres, le recrutement est-il terminé ?

« Je tiens avant tout à préciser quelque chose de très important. Même si notre situation sportive n’est pas fleurissante, il faut savoir que nos comptes sont exemplaires et que nous faisons partie des rares clubs qui ont le droit d’encore recruter. Mais le contexte économique actuel est très difficile et pour recruter, il faut nous débarrasser de certains joueurs. A cet égard, nous sommes en train de trouver un accord avec le Paris FC pour les prêts de Piéroni, Roufosse et Germany. »

Infos article

  • 1 photo

Notez l'article

par David Hertel le 17/01/2013 à 15:51

Vos commentaires

Les commentaires sont clos.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés