il part après 35 ans au service de la culture à Avignon Avignon/Jacques Montaignac, « mes amis, mes adverses, ce n’est qu’un aurevoir »

Toute la communauté culturelle et politique d'Avignon et au delà était au départ de cette figure incontournable de la ville.

Jacques Montaignac directeur des affaires culturelles et Marie-Josée Roig, maire d'Avignon

Jacques Montaignac directeur des affaires culturelles et Marie-Josée Roig, maire d'Avignon

Certains attendent une élection pour « compter leur voix », à d’autres, il suffit d’un départ à la retraite. Jacques Montaignac, directeur des affaires culturelles, a fait valoir son droit après 35 ans passés au service de cette maitresse exigeante qu’est la culture… plus encore lorsqu’elle se pare des atours d’une ville comme Avignon. Mazarin de la culture, Jacques Montaignac a connu « des maires, des élus à la culture, des directeurs de cabinet ». Habile tacticien, joueur d’échecs de renommée internationale, il a toujours su, malgré certaines tentatives de placardisation, défendre son cheval de bataille.

Au cours de la soirée qui a clôt ses 4 décennies de travail, tout le monde de la culture avignonnaise et nationale est venu lui rendre hommage, mais aussi les élus, de tous bords. Aux politiques, à qui il avait promis une révolution, il fit une bronca en douceur, n’épargnant, sans jamais les nommer, aucun d’entre ceux élu qui se sont servi de lui comme un « âne » ou encore comme d’un « nègre blanc ».

A tous, il a promis une chose, en forme de vœux pour les années à venir : « à mes amis, à mes adverses, je le dis : ce n’est qu’un au revoir » formulant ainsi à un parterre de plus de 500 personnes son ambition de ne plus être à l’avenir le « nègre » mais bien l’auteur revendiqué de son ambition politique et culturelle pour Avignon.

Infos article

  • 1 photo

Notez l'article

par N.R. le 21/12/2012 à 16:13

Vos commentaires

Les commentaires sont clos.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés