La ville met en place des “ateliers” de réflexion Avignon / Piétonnisation : stop ou encore?

Presque en catimini, la Ville a réuni riverains et commerçants de l’intra-muros pour un bilan… et de la prospective.

Élargir la zone piétonne ? Pérenniser la piétonnisation ou revenir en arrière ? Telles sont les questions des ateliers. Photo archives DL
Élargir la zone piétonne ? Pérenniser la piétonnisation ou revenir en arrière ? Telles sont les questions des ateliers. Photo archives DL

Allez, tout le monde au travail ! A 17 mois des municipales, tous bords confondus, les “ateliers” fleurissent. Ces “laboratoires d’idées” à droite comme à gauche intègrent les citoyens pour phosphorer sans procrastiner à l’Avignon de demain (lire ci-dessous). La majorité municipale n’échappe pas à la règle et lance, avec les habitants, commerçants et associations d’usagers de la route de l’intra-muros une série d’ateliers autour du stationnement et de la piétonnisation du centre-ville. Une réunion préparatoire de lancement s’est déroulée mercredi dernier en mairie à l’invitation de François Leleu, vice-président à l’environnement et au cadre de vie au Grand Avignon. L’élu se défend avec la fermeté qu’on lui connaît d’avoir d’ores et déjà des “idées dans ses cartons”. “C’était une réunion qui avait pour but de présenter une méthode de travail, de récolter aussi les thématiques autour desquelles les gens ont envie de réfléchir ensemble” explique François Leleu.

Des ateliers mixte : habitants, commerçants et usagers

Stationnement, circulation, accessibilité de l’intra-muros, déjà trois thèmes émergeant de cette soirée où “rien de ce qui a été fait jusqu’ici n’a été manifestement remis en question” affirme l’élu. Pour autant, l’arrivé du tramway chamboulera évidemment les habitudes de circulation intra et extra-muros, “il faut donc, avec ce projet d’ampleur, penser à améliorer aujourd’hui notre façon d’accéder au centre-ville et de s’y déplacer”. Trois à quatre ateliers devraient donc voir le jour mixant habitants, commerçants et usagers. À raison de 2 à 3 réunions d’ateliers, les conclusions de ces travaux devraient être rendues publiques en juin 2013. “La mise en place de certaines mesures comme l’extension de périmètre de piétonnisation sont applicables très rapidement” indique François Leleu. De son côté, Robert Fidenti de l’asso du quartier des Halles apprécie le procédé de consultation mais met en garde : “il ne faudra pas non plus attendre la veille des municipales pour mettre en place les choses”. 

La rue petite Fusterie en réfection pour 2013 ? 

“Comme quoi les mentalités changent” s’étonne l’élu. En effet, s’il y a quelques années, la suppression de stationnements et la piétonnisation de rues commerçantes donnaient lieu à arguments tarabiscotés et des levées de boucliers. Aujourd’hui, ce sont les commerçants eux-mêmes qui le réclament. C’est par le biais d’une pétition que riverains et commerçants de cette petite rue a fait savoir leur souhait de supprimer les places de stationnement. “L’arrivée de nouvelles boutiques y est pour beaucoup” explique-t-on en mairie. Du coup, un réaménagement de la rue est programmé pour 2013 avec suppression des places (sauf places handicapées et de livraison) et élargissement des trottoirs.

 

Ce qu’ils veulent

Renforcer la “zone de rencontre”
Au cours de la réunion préparatoire aux ateliers, les assos des riverains de l’intra-muros ont réclamé une « application plus stricte de la réglementation concernant la zone de rencontre ».
Pour rappel, en ville, la vitesse est de 30 km/h et les vélos, dans un certain périmètre, peuvent pratiquer le contresens. « À l’initiative de l’asso des Teinturiers, nous souhaitons faire une action de sensibilisation, avec la police municipale, aux portes d’entrées de la ville pour rappeler, avec des tracts, aux automobilistes que l’intra-muros est en zone de rencontre » explique Robert Fidenti « et faire ensuite appliquer la loi par des PV s’il le faut ».

En projet

Dans le cadre du chantier du tramway, une liaison routière entre le pont de l’Europe et le parking de l’Île Piot est envisagée pour faciliter l’accès de ce parking aux automobilistes venant du Gard.

Le chiffre

4 840

C’est le nombre de places de stationnement gratuit à Avignon (Piot, Italiens, bd Limbert, Saint-Roch, L’Epi, Saint-Michel et parkings de l’Oulle).

Infos article

Notez l'article

par Noëlle Réal le 21/11/2012 à 07:00

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés