rugby FCG: Entre les promus, "ça va être la guerre"

Le FCG a tourné la page du Stade Français et se concentre désormais sur Mont-de-Marsan où il se déplace samedi. Le troisième ligne Fabien Alexandre prévient : “Ça va être la guerre”.

Fabien Alexandre (à gauche) ne voudra pas se faire piéger à Mont-de-Marsan. Photo Christophe Agostinis
Fabien Alexandre (à gauche) ne voudra pas se faire piéger à Mont-de-Marsan. Photo Christophe Agostinis

La semaine dernière pour la majorité des clubs de Top 14, l’heure était au relâchement. Pas pour le FCG. Les Grenoblois, eux, se sont attelés au travail physique. Beaucoup. Afin de charger les batteries avant l’échéance Mont-de-Marsan, samedi, et Agen, la semaine prochaine. Sur ces deux matches, Grenoble ne vise que la victoire. Elle est d’ailleurs indispensable pour que les Grenoblois restent dans les six premières places. Et ils savent déjà ce qu’il ne faut pas reproduire. “Paris, c’était une vraie déception pour nous. On s’est pris une claque. On a bien vu qu’il y a eu vingt minutes de flottement entre la 30 e et la 50 e minute du match. On a encaissé vingt points… Voilà. Maintenant, on tourne la page”, assène Fabien Alexandre.

Zéro victoire à domicile pour Mont-de-Marsan

Et quand on change de chapitre au FCG, on ne fait pas les choses à moitié. Sylvain Bégon, l’entraîneur des avants grenoblois, était content de la semaine dernière basée sur le physique. “C’est bien pour les garçons. Sans match le week-end dernier, il fallait qu’ils se dépensent pour combler le manque. Certains joueurs n’ont pas joué en Challenge Européen et n’ont joué qu’à Paris, alors c’était important pour eux de rester dans une dynamique de travail”. L’équipe, par conséquent, n’a pas fait beaucoup de travail technique. Bégon encore : “Déjà, j’ai énormément de joueurs blessés. On ne peut pas faire d’opposition. Certains garçons devraient reprendre lundi (avant-hier). Donc, oui, c’est une période compliquée”. Et comme pour appuyer les propos de Bégon, vendredi dernier, les joueurs n’étaient que 21 à l’entraînement.

Ce n’est donc pas la meilleure façon de préparer le déplacement chez le dernier du Top 14. Une faiblesse que les Montois vont exploiter ? À voir. Le troisième ligne Fabien Alexandre estime que l’équipe se sait attendue dans les Landes. “Ça fait trois semaines qu’ils se préparent à nous recevoir. Ils auront bien préparé cette rencontre. Elle est aussi importante pour eux que pour nous. La défaite de Paris nous a remis les pieds sur terre. Là-bas, je pense que ça va être un bourbier. Ça va être la guerre. C’est un duel de promus, aussi. Ils n’ont toujours pas gagné à domicile et ils voudront bien faire”. Un match à double tranchant, donc. Peut-être un des plus difficiles.

Infos article

Notez l'article

par Louis André le 05/02/2013 à 09:24

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés