tendance La mariée était en… noir

Il suffit de faire un petit tour du côté des boutiques spécialisées dans le mariage à Grenoble pour voir que le black, blanc, ivoire, ça marche aussi…

Depuis 40 ans, Rosa Di Bilio vend des robes de mariée, “dont 20% avec une base de noir”. Photo GreNews

Depuis 40 ans, Rosa Di Bilio vend des robes de mariée, “dont 20% avec une base de noir”. Photo GreNews

Si vous êtes une fille et que vous êtes un peu (voire beaucoup…) accro aux magazines féminins, vous ne pouvez pas ignorer “l’absolue nécessité” de posséder dans votre dressing la fameuse petite robe noire. Vous savez, celle qui se dégaine encore et encore, plusieurs années de suite même, à condition de savoir bien jouer avec les accessoires. Lors d’une soirée entre collègues, histoire d’en mettre plein la vue aux dites collègues, un 24 ou un 31 décembre (c’est de saison, avec d’autres artifices évidemment, genre paillettes et strass…) ou à l’anniversaire de votre grande tante où là, en général, c’est le Martini blanc qui vous sied le mieux.

Si on pensait tout connaître ou presque de cette petite robe noire universelle, on ne savait pas, en revanche, que sa grande sœur, à usage unique celle-là (enfin normalement…), avait aussi du succès. Succès que l’on a découvert ces derniers jours dans les vitrines de plusieurs boutiques grenobloises : oui, la robe de mariée noire, ça se vend ! Et pas seulement aux gothiques, même si des vendeuses de «Mariées passion», avenue Alsace-Lorraine, se souviennent d’exigences vestimentaires très particulières, total black, “avec tatouages et gros colliers, genre cloutés”.

La robe de mariée noire, il faut bien le dire, c’est la classe suprême et même, comme disent les people, la certitude, avec son côté haute couture, de ne pas faire de faute de goût, si l’on excepte bien évidemment les éventuels infarctus que tant d’audace pourrait provoquer parmi les plus anciens invités de la noce. “Pourtant, c’est fini le temps où se marier en noir était perçu comme quelque chose de morbide”, lance Rosa Di Bilio, de «Lune de miel», cours Berriat. Depuis 40 ans qu’elle donne dans la robe de mariée, elle en connaît un rayon sur la question, elle qui vient justement de créer une robe courte frou-frou noire et blanche. “La robe de mariée noire, qui est souvent agrémentée de touches de blanc ou d’ivoire, s’adresse à des femmes qui ont plutôt du caractère et qui n’hésitent pas à s’affirmer”.

Baroque, rock’n’roll, flamenco, le noir permet tous les styles. Au moins autant que les traditionnels blanc et ivoire, qui, quoi qu’on en dise, font toujours “déjà vu” dans les salons de l’Hôtel de Ville ou sur les marches de l’église. Bon, après, c’est vrai, il faut oser, oublier les histoires de mauvais présages. Et se dire que, là au moins, tout le monde se souviendra de votre mariage. Et pas seulement pour la viande qui n’était pas assez cuite.

Infos article

Notez l'article

par Gwendoline Beziau le 26/12/2012 à 11:12

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés