hockey sur glace Ouimet: "Je n’explique pas trop ce passage à vide, mais..."

François Ouimet, qui entame sa deuxième saison avec Grenoble, est moins en réussite qu’en 2011/2012. Mais il ne se décourage pas.

François Ouimet n’a inscrit que deux buts cette saison en Ligue Magnus. Photo Christophe Agostinis

François Ouimet n’a inscrit que deux buts cette saison en Ligue Magnus. Photo Christophe Agostinis

François, c’est votre deuxième saison à Grenoble. Ça va ?

Oui, ça va bien. Je suis arrivé dans une ville que j’adore, c’est tant mieux. Ça me change du Canada. Je vivais près de la rive nord de Montréal, c’était beaucoup plus urbain. Là, je suis dans un environnement qui me va bien. Le paysage est fantastique.

Parlons hockey : après un très bon début de saison, vous avez un petit coup de mou…

C’est normal. Dans une saison, on ne peut pas gagner tous nos matches, et on ne peut pas être sur une pente ascendante pendant toute une saison. On a joué plusieurs matches à un très bon niveau. Il y a peut-être un peu de fatigue, mais ce n’est pas une excuse.

Vous jouez aussi sur trois tableaux…

Tant mieux. Un match par semaine, ce n’est pas évident à gérer. On a besoin de jouer, sinon on est rouillé. Si on est dans plusieurs compétitions, ça veut dire aussi qu’on peut gagner une d’entre-elles. C’est un objectif.

La saison dernière, les recrues avaient mis du temps à s’adapter, pas cette saison. Comment l’expliquez-vous ?

Je ne sais pas mais c’est tant mieux pour nous. Les recrues se sont facilement intégrées au projet de jeu, au système du coach.

Ed McGrane, Mike Vaskivuo marquent beaucoup de points. Vous, moins…

Même si je marque moins souvent, l’équipe continue toujours à gagner, c’est l’essentiel. Je n’explique pas trop ce passage à vide. Si je sais quel est le problème, je le corrigerai tout de suite.

Que dit votre coach ?

De garder confiance en moi, de ne pas douter. C’est le danger. Je dois continuer à travailler, à faire ce que je sais faire.

Sur quel aspect justement vous travaillez plus ?

Il n’y a pas de points faibles ou de points forts à travailler. Je veux retrouver la réussite et me souvenir ce que j’ai fait l’an passé. Je dois m’appuyer là-dessus.

Infos article

Notez l'article

par Louis André le 26/11/2012 à 13:03

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés