transports Grenoble : la gare à 36 millions d'euros a du chemin à faire

Elle a été inaugurée en 1968 par le général de Gaulle. C’était 44 ans plus tôt. Depuis, la ville a changé, les transports ont changé, les déplacements urbains et périurbains également. Il était donc temps... de changer la gare. Ce sera fait avec ce projet de”pôle d’échanges multimodal”, qui va coûter la bagatelle de 36 millions d’euros. Horizon 2017...

Des TGV dans la future gare de Grenoble. Certes  ! Mais circuleront-ils à grande vitesse  ? Une image de synthèse fournie, comme toutes celles de ce dossier, par Gares&Connexions

Des TGV dans la future gare de Grenoble. Certes  ! Mais circuleront-ils à grande vitesse  ? Une image de synthèse fournie, comme toutes celles de ce dossier, par Gares&Connexions

Oui, la gare de Grenoble est un héritage de la grande transformation urbaine de 1968. Non, elle n’est pas adaptée aux usages de 2012, dans une ville qui s’est profondément transformée et continue de le faire, dans un monde où les modes de déplacements sont (ou au moins devraient) être largement repensés. Où le trafic ferroviaire croît exponentiellement. “Elle était dimensionnée pour 12000 voyageurs en 1968. Elle en accueille 25000 aujourd’hui. Demain, il faut s’attendre à 35000”, résumait, en trois nombres, l’adjoint grenoblois aux Déplacements Jacques Chiron. Le projet de nouvelle gare, qui est plutôt décrit comme un pôle multimodal, a ses raisons d’être. L’écologiste, conseiller général et membre du SMTC Olivier Bertrand rappelle ainsi qu’il y a une logique, d’une part, “de rénovation urbaine” et d’autre part, “d’amélioration de l’accessibilité en gare. Avec un nouveau quai côté Europole qui va permettre une bien meilleure circulation de trains et une meilleure desserte pour les véhicules”. “Elle organise, complète Jacques Chiron, le transit entre la ville Ouest et la ville Est. Vous savez, quand la gare a été construite en 1968, elle tournait le dos à des entrepôts. Aujourd’hui, nous avons plusieurs quartiers derrière. Cette gare absorbe les voyageurs et les modes de transports”. Il s’agit là de la fameuse carte intermodalité largement mise en avant. La gare n’est plus uniquement ferroviaire. C’est quelque chose à bien comprendre : le “pôle d’échanges” fait en effet se croiser les tramways (le B passera à terme par dessus les rails, un peu au nord de la gare, pour connecter plus directement la Presqu’Île), les vélos, les piétons (qui auront trois moyens de traverser la gare  : une passerelle et deux souterrains).

Un “beau et grand parvis” _dixit Michel Destot_ permettra enfin d’épurer cette entrée de ville... “Je suis ravi que l’on rénove enfin cette gare, affirmait aussi Jean-Claude Peyrin, président de l’UMP-38, même si on a dû attendre quasiment 50 ans pour le faire. Le projet est intéressant, l’idée de la passerelle est bonne, l’accès à la gare était jusqu’ici compliqué. Mais je vais devoir regretter, une nouvelle fois, que rien ne soit fait pour les voitures. On ferme cette possibilité et ce faisant, on nie que dans quelques années, on réussira à faire des modèles moins polluants. On ne peut pourtant pas tout faire en mode doux  !” Le conseiller général du canton de Meylan faisait alors glisser le débat de la gare vers les rails, ce qui fait du sens quand on sait que l’augmentation de la fréquentation de la gare est directement liée à celle des TER : “On fait cette gare. Très bien. Mais que fait-on pour les liaisons ferroviaires ? Les lignes TER sont saturées et ne peuvent être améliorées de façon significative sans travaux d’infrastructures. Les lignes TGV sont bloquées...” “Des travaux ont été faits”, rappelait, sur ce point, Olivier Bertrand. “Beaucoup d’éléments ont déjà été apportés : électrification des lignes, renouvellement des rames, etc. On sait, aussi, que l’on aura toujours un goulot d’étranglement entre Moirans et Grenoble”. Faire plus large, pour tripler les voies, nécessiterait d’élargir les emprises et d’empiéter sur des propriétés privées. “Et alors, on rentre dans des procédures lourdes”

Infos article

Notez l'article

par Emmanuel Gallant le 24/11/2012 à 11:30

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés