rugby Rida Jaouher taille patron

Le FCG est revenu dans la cour des grands. Premiers de la classe en ProD2, les joueurs veulent finir au moins dans les douze premiers du Top 14. Possible, si Rida Jaouher continue sur sa lancée...

Rida Jaouher a inscrit le premier essai face au Stade Français, grâce à un superbe service de Nigel Hunt (à droite). Photo Marc Greiner

Rida Jaouher a inscrit le premier essai face au Stade Français, grâce à un superbe service de Nigel Hunt (à droite). Photo Marc Greiner

Mercredi dernier, entraînement du FCG. Des jeunes curieux observent la pelouse du terrain annexe de Lesdiguières et les joueurs qui travaillent. “C’est qui lui ? Il court vite !” demandera un gamin. La réponse vient alors de Claude Mignaçabal, l’entraîneur des buteurs : “Lui, c’est Rida”. Trois-quart centre, 32 ans, et au club depuis deux saisons maintenant, Rida Jaouher est devenu un cadre de l’équipe. Clairement.

“La victoire, c’est tout”

Il le montre sur le terrain. A Bordeaux, il a inscrit un essai. Et face au Stade Français, il a encore franchi l’en-but adverse. “Un essai qui a permis de faire le break”, analysait après la rencontre le manager Fabrice Landreau. Car oui, pour le premier match de Top14 pour Grenoble à Lesdiguières depuis sept ans, les Grenoblois ont gagné. Et cette victoire, elle fait du bien. Mais Rida Jaouher reste concentré, qu’importe l’adversaire  : “Que ce soit le Stade Français, ou Mont-de-Marsan, (que le FCG affronte ce week-end), on doit rester dans le même état d’esprit. On doit chercher la victoire, c’est tout”. Grenoble a cette soif de succès depuis deux ans maintenant. C’est autant de confiance accumulée sur le long terme. La victoire à Bordeaux, à l’extérieur, en tout début de saison, en est le symbole parfait. Et pour Jaouher, elle n’a rien d’un accident. “Elle est importante, mais on ne doit pas rester là-dessus”, tempère-t-il. En Top 14, l’équipe aura fort à faire et devra s’appuyer sur ses acquis.

Le staff mise sur la stabilité

Pour les trois premiers matches de Top 14, les coaches ont ainsi incorporé au maximum quatre recrues dans la composition de départ. Une vraie marque de confiance sur la qualité du groupe de la saison dernière. Jahouer confirme : “Il y a une très bonne intégration des nouveaux. Sur le terrain, on communique beaucoup, on se parle plus. On a un groupe qui a du vécu. Et le staff aligne progressivement de nouveaux visages. Ils misent sur la stabilité”. Une formule qui fonctionne. Après trois matches, le FCG est dans les temps pour rester parmi les douze meilleurs....

Infos article

Notez l'article

par Louis André le 04/09/2012 à 12:23

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés