rugby/pro D2 La Rochelle, dernier rempart avant la montée

Le FCG s’approche à grands pas du Top14. Dès samedi, les Grenoblois ont l’occasion de valider leur billet pour la montée face à La Rochelle. Dans le money-time, Johan Dalla-Riva veut jouer la prudence…

Johan Dalla-Riva : “Il ne faut pas gâcher”. Photo archives Dauphiné Libéré
Johan Dalla-Riva : “Il ne faut pas gâcher”. Photo archives Dauphiné Libéré

Des drapeaux aux couleurs du FCG, un scénario qui promet une fin en apothéose dans un stade rempli à ras bord où quinze Grenoblois vont défier La Rochelle pour la montée… Les dirigeants ne se sont pas trompés en choisissant cette rencontre à délocaliser au Stade des Alpes, car ce sera peut-être celle où tout bascule. Le grand match décisif qui verra, à son coup de sifflet final, le FCG rejoindre l’élite… On saura cela samedi soir. Mais d’ici-là, oublions un peu les suppositions et concentrons-nous sur les faits. Grenoble, en fin de saison, a mis tout le monde d’accord sur le bilan : meilleure attaque, meilleure défense, une invincibilité à domicile qui fait froid dans le dos des adversaires...

Le FCG a marqué de son empreinte (de crampons) le championnat de ProD2. C’est “une très belle saison”, résume l’arrière Johan Dalla-Riva. Il est prudent pour la fin : “On a réussi à maintenir la pression de bout en bout. Il ne faut pas gâcher”.

“Pas de relâchement”

Car au bout du compte, à force d’entendre dire que Grenoble va monter, certains peuvent être déstabilisés. Dalla-Riva : “Il faut faire abstraction. Depuis trois semaines, on n’entend que ça. La montée, la montée, la montée… Mais une fois que ce sera acquis, ce n’est pas pour autant que l’on va finir en roue libre”. Le match du FCG face à Narbonne le rappelle bien. “Ce n’est pas nous qui avons mal joué mais plutôt Narbonne qui restait sur une très bonne dynamique. Ce match-là, on pouvait vraiment le perdre, on est allé le chercher. On n’a rien lâché”. Car au bout du compte, qu’est-ce qui pourrait faire que Grenoble ne finisse pas premier ? La moue de Dalla-Riva en dit long… “Il faudrait une énorme défaillance de notre part et que nos poursuivants prennent tous leurs points”, tente-t-il. Et plus sérieusement : “Avec le staff que l’on a, il n’y aura pas de relâchement de notre part, on va continuer à faire des semaines studieuses. Oui, la saison n’est pas finie”. Quoi qu’il arrive samedi.

Infos article

Notez l'article

par Louis André le 13/04/2012 à 10:00

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés