Rugby Gwendal Ollivier revient à Grenoble "sans regret ni rancoeur"

L’ancien Grenoblois Gwendal Ollivier, dorénavant capitaine de l’équipe d’Aix-en-Provence, sera ce dimanche au Stade Lesdiguières. Pour GreNews, il revient sur son aventure iséroise, et sur ses ambitions avec son club actuel.

Gwendal Ollivier n’a connu que deux clubs dans sa carrière. Le FCG, et Aix-en-Provence. Photo Marc Greiner
Gwendal Ollivier n’a connu que deux clubs dans sa carrière. Le FCG, et Aix-en-Provence. Photo Marc Greiner

Ancien capitaine du FCG. Ancienne figure du club dauphinois et du rugby isérois, tout simplement. Gwendal Ollivier, c’est certain, porte encore Grenoble dans son cœur, même si l’aventure s’est terminée il y a un an et demi, déjà. Saison gâchée par une blessure, choix sportifs... Mais “pas de regrets”, dit-il aujourd’hui. Petit rappel : avec l’arrivée de Fabrice Landreau, Gwendal Ollivier avait perdu sa place de titulaire en troisième ligne. “Quand Fabrice est venu, je savais que tout était remis à plat, se rappelle-t-il. Mais non, je n’ai pas de rancœur. Il a fait des choix, et pour le moment, ça paie. Il faut saluer le travail des Grenoblois, ils font une belle saison”.

“Ça va être dur”

Une très belle saison même. Les Grenoblois caracolent toujours en tête du classement de ProD2. Et cette semaine, après l’épisode périgourdin, ce sont donc les Aixois, emmenés par leur capitaine Gwendal Ollivier, qui se présentent au stade Lesdiguières. “Ça va être dur”, lance Ollivier. D’autant que le FCG a une revanche à prendre. Souvenez-vous : au match aller, Grenoble s’était fait battre par le PARC, sur un essai de Labarthe. “On a gagné sur un essai coup de bluff on va dire (rires). On a réussi à les contrarier”. Cette défaite à Aix, c’était le symbole du début de saison du FCG : intraitable à domicile, vacillant à l’extérieur. “On les a pris au bon moment, souligne Olliver. Ils ne s’étaient pas imposés à l’extérieur. Peut-être encore en rodage”.

“On ne va pas les plaindre…”

Dorénavant, la machine grenobloise est lancée. Avec des victoires un peu partout, ils tiennent le bon bout pour l’accession directe en Top14. Pour Aix-en-Provence, la donne est différente. Malgré un début de saison réussi, les coéquipiers d’Olliver ont eu du mal à enchaîner. “On ne dispose pas de moyens comme Grenoble. Eux, ils peuvent aligner quasiment deux équipes du même niveau. Nous, on ne peut pas se le permettre. Bon, on ne va pas les plaindre quand même, c’est un peu des problèmes de riches”, sourit-il. Le PARC, lui, cherche plutôt à progresser dans ce championnat de ProD2. “On se construit, explique Ollivier. On essaie de bâtir sur du long terme et d’améliorer l’image du club, de saison en saison”. Une victoire à Grenoble serait un nouveau palier.

Infos article

Notez l'article

par Louis André le 23/02/2012 à 10:45

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés