DJ indépendant DJ Ongoy a la banane

Connaissez-vous Dj Ongoy ? Sur le devant de la scène depuis seulement un an, il nous explique pourquoi son nom sur un flyer ramène des centaines de clubbers.

DJ Ongoy

DJ Ongoy

Inconnu au bataillon il y a encore un an, à 23 ans Marco surfe sur une phase ascendante sous le pseudo Ongoy et s’est fait un nom dans le milieu de la nuit. À 15 ans il troque sa guitare pour des synthétiseurs et se met à l’électro qui “reprend une schématique rock en plus violent, c’était l’évolution logique”.

“Je déteste Guetta”

Ongoy n’est pas un Dj comme les autres. Sur scène, un singe en peluche l’assiste en permanence “c’est ma mascotte”. C’est d’ailleurs de là qu’il tient son nom de scène ; Ongoy signifie singe en philippin. Ongoy fait de l’électro “underground”, proche du rock. Sa bête noire est David Guetta “il ne sait pas mixer”. Ongoy refuse d’être le résident d’une boîte de nuit, c’est un liver. Il préfère faire des sets d’une heure où il joue de façon intense “mixer pendant six heures sans énergie ne me dit rien”.

Fou du show, Ongoy n’hésite pas à piquer les platines des Djs en soirée alors qu’il n’était pas prévu à l’affiche “je prends les platines au culot, en mode ninja et reste une heure”. Ainsi, il enchaîne les boîtes de nuit de la région comme un singe passe de liane en liane. D’Aix (Mistral, Keynight, DVNO) à Cannes (Le night) en passant par Avignon (Le Kube), Nice (Le Blue) et Marseille (Bazar, Le Vegas). Il a même promené sa mascotte jusqu’à Londres.

Les aixois sont réceptifs

Dernièrement, il a mis le feu au dancefloor du Mistral à Aix-en-Provence à l’occasion de la soirée “Bring your bottle”. Marco adore mixer à Aix, il s’y sent libre. Il rencontre un public réceptif “à Aix je peux envoyer des sons que je ne pourrais pas faire dans d’autres villes.”

Mais Marco garde les pieds sur terre. Conscient que percer est difficile, devenir Dj professionnel n’est pas une finalité. Véritable passionné, il se contente de partager ses sons avec la foule “je ne fais pas ça pour la tune, je veux juste que les gens kiffent mon son”. Marco joue la carte de la sécurité en intégrant en septembre prochain une Licence de Management International à Aix-en-Provence “je sais que dans ce milieu l’évolution se fait en dents de scie, les études sont le filet”

Plus d’infos : http://www.facebook.com/OngoyFanPage

Infos article

  • 1 photo

Notez l'article

par Audrey Avesque le 21/06/2011 à 10:23

Vos commentaires

Les commentaires sont clos.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés