Les travaux du stade Le Vélodrome Olympique

Les plans se précisent, les intentions s’affichent et les financements se dévoilent. Le nouveau Vélodrome est une réalité.

Le nouveau Vélodrome, plus beau, plus grand, plus couvert...
Le nouveau Vélodrome, plus beau, plus grand, plus couvert...

Tous les articles de l'OM, les photos les vidéos, c'est en cliquant ici

Si la pelouse du Vélodrome reste l’une des arènes les plus emblématiques de la Ligue 1, en coulisse, les enjeux sont encore plus grands. Les modifications qui seront apportées au stade ont déjà été largement dévoilées, sans qu’une attention particulière n’ait été accordée au projet périphérique.

Du poumon culturel au noyau économique

Autour du Vélodrome, les boutiques sont aussi rares que les buts de Gignac, mais la situation va très vite changer. Dans le 8 e arrondissement, qui borde le vél’, un centre commercial va sortir de terre sur 4 niveaux d’ici 2012. Les 70 boutiques qui s’y implanteront verseront dans le haut de gamme, comme pour répondre à l’hôtel 4 étoiles qui va fleurir à proximité de l’entrée Jean Bouin. Sur les 100 000 m² mis à disposition par la ville, des bureaux vont voir le jour, pour faire de cet espace culturel un véritable centre économique influent.

Des logements sociaux sont aussi prévus, derrière le virage Sud, preuve que le stade conservera sa vocation première : la mixité sociale.

Un confort accru, pour supporters et joueurs

Les olympiens effectuent leurs derniers tours de pistes dans le Vélodrome de l’époque 98 ; dès la saison prochaine, les tribunes subiront quelques aménagements qui feront chuter la capacité maximum du stade à 42 000 spectateurs… Pour atteindre en 2014 un total de 67 000 places. La grande amélioration reste évidemment l’installation d’un toit, bien qu’on puisse regretter que cette initiative arrive après le départ de Taiwo, dont les frappes auraient nécessité un espace clos. Bien sûr, les joueurs ne sont pas laissés au dépourvu, avec la confection d’un vestiaire très grand confort.

Et les financements ?

273 millions d’euros (soit une quarantaine de Brandao), voilà le prix avancé pour l’ensemble des travaux. Et l’OM devra, directement ou indirectement, y contribuer. Une piste a déjà été soulevée : le « naming », à savoir, l’association du nom de marque d’une société privée à l’appellation « Vélodrome », à la manière d’Arsenal et son Emirates Stadium, financé par Fly Emirates. Quitte à reprendre les idées du club de Londres, pourquoi ne pas plus s’intéresser à leur centre de formation qu’à leur marketing ? 

Et ailleurs ?

La perspective de l’Euro 2016 en France pousse d’autres équipes à revoir leurs installations.

Lyon : la page du stade de Gerland se tourne définitivement pour Lyon. Avec la construction du Grand stade, OL Land, c’est 60 000 spectateurs qui pourront admirer les gones.

Lille : nouveau stade en cours de construction, le Grand Stade Lille Métropole devrait pouvoir accueillir 50000 supporters

Infos article

  • 1 photo

Notez l'article

par Quentin Berthelot le 24/05/2011 à 10:16

Vos commentaires

Les commentaires sont clos.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés