sécurité routière Radars : comment la résistance s'organise

Bientôt plus de panneaux pour signaler la présence de radars, automobilistes et mêmes députés s’opposent. D’autres s’organisent sur le terrain et sur le net. À AviNews aussi : on vous donne la carte des radars en Vaucluse. A conserver !

La carte des radars en Vaucluse en mai 2011. A télécharger via notre PDF. (Infographie AviNews CLN)

La carte des radars en Vaucluse en mai 2011. A télécharger via notre PDF. (Infographie AviNews CLN)

Le 11 mai dernier se tenait le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR). Sur la centaine de mesures, il en est une qui a fait grincer des dents les automobilistes : celle qui prévoit de supprimer les panneaux d’information des radars fixes. Les cartes d’implantation des radars ne seront par ailleurs plus rendues publiques non plus, ni consultables en ligne. Le CISR s’en justifie, mettant en avant que les automobilistes ne feraient que lever le pied à l’approche du panneau, avant d’appuyer sur le champignon aussitôt le radar franchi… Pas tout à fait faux, non ?

L’objectif du gouvernement est de lutter contre l’augmentation de la mortalité routière constatée sur les routes depuis début 2011. (+20% en avril en France) Le Vaucluse réputé accidentogène, accuse pour une fois une baisse de l’accidentalité en avril 2011 (3 tués en plus, mais 18 blessés et 10 accidents en moins). Pour autant, la vigilance et la lutte contre l’insécurité routière restent la priorité.

Les fabricants d'avertisseurs radars appelent à bloquer les routes le 2 juin

Mais en cette période de crise, cette décision a de suite provoqué une levée de boucliers nationale de certains usagers qui se rebellent, ne voulant pas être considérés comme des “vaches à traire” payant PV sur PV et flashés à tout va. 73 députés issus de la majorité ont aussi manifesté leur désaccord face à cette mesure (lire par ailleurs) Tout comme les fabricants de détecteurs de radars, qui craignent de voir leurs entreprises péricliter. Ils appellent d’ailleurs les automoblistes à bloquer les routes le 2 juin et ainsi obliger le gouvernement à revoir sa copie. Une pétition en ligne est disponible (www.afftac.fr)

Et ce n’est pas la toute nouvelle décision du ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, le 22 mai, de mettre en place un millier de radars dits “pédagogiques”, qui peut calmer leur courroux. Ces radars “sans sanction”, indiqueront la vitesse à laquelle on roule et permettront à “l’automobiliste de lever le pied” à l’approche de zones dangereuses.

Des applis à télécharger et des blogs à consulter

Déjà, sur le net on s’affole et on s’organise. L’interdiction des détecteurs (et probablement des avertisseurs) de radars risque de créer un engouement nouveau pour des systèmes communautaires et sociaux. Ils sont déjà pléthore (lire ci-contre), mais ils pourraient bien grandir, notamment via les applications communautaires (libres et gratuites pour certaines) comme par exemple Eklaireur (Iphone) ou Waze (Android, Iphone, Symbian, Windows Mobile). Une fois inscrits, les automobilistes peuvent s’échanger de simples salutations mais aussi des infos du style embouteillages, accidents, verglas… et contrôles radars. Le gouvernement pourra-t-il les faire interdire ? À suivre…

En attendant, AviNews vous propose une carte “collector” des radars fixes et feu rouge connus au 11 mai 2011 dans le Vaucluse. À ce jour on compte 23 radars vitesse fixes et 15 radars feu rouge (25 460 infractions relevées en 2010). Mais cela peut vite évoluer, d’ores et déjà deux nouveaux radars feux rouges ont été installés… Appliquant la nouvelle mesure, la préfecture n’a pas indiqué leur position… Soyez prudents !

Infos article

Notez l'article

par la rédaction de CLN le 25/05/2011 à 07:00

Vos commentaires

Réagissez aux articles en vous connectant, cliquez ici.

Poster un commentaire / Inscrivez-vous, si vous n'avez pas de compte

Se connecter

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Derniers commentaires

Articles les plus...

  • lus
  • commentés